28.1.16

Ecartèlement


ECARTELEMENT


Lieux communs
    L'écartèlement est une pratique barbare, consistant à tirer un corps par ses quatre membres, au bout desquels on attelle quatre chevaux vigoureux. Ce supplice, datant du Moyen-Âge, fut remis en honneur par le grand, par le généreux souverain François Ier, "maître des lettres et des arts". Les plus célèbres sont ceux de Ganelon, traître imaginé par l'auteur de la Chanson de Roland ; Jacques Clément, moine, qui poignarda Henri III ;  Ravaillac, assassin d'Henri IV, fut mené au supplice en tombereau à ordure, au milieu d'une foule absolument déchaînée. Il fit revenir sur eux-mêmes, par un effort herculéen, les quatre chevaux qui le tiraient.
  
    L'écartèlement était donc le châtiment réservé aux régicides. Le peuple applaudissait au premier membre détaché :bravo les chevaux ! Nous supposons hélas que d'autres supplices du même genre furent perpétrés au milieu des paris et des masturbations.
    Nous pourrions abondamment développer les paragraphes horrifiés, avec pléthore d'effets de manches.

Compilation, qui vous évitera d'abondantes recherches
1. Les premiers écartèlement eurent lieu en Perse : on attachait les membres à quatre arbres, qui déchiraient le condamné en se redressant. En Inde, c'étaient parfois des éléphants qui s'en chargeaient. Les Romains l'appliquèrent à leurs traîtres. St Hippolyte fut, évidemment, écartelé à quatre chevaux. Poltrot de Méré, assassin de François de Guise, fut écartelé en 1563. Seigneur, prends pitié de notre misère.

Technique
Noter que le bourreau, toujours, pour finir, devait lui-même trancher les articulations, couper les tendons, à  la fin. Tant l'espérance est violente. Notons que se trouver "écartelé" entre deux décisions relève d'un affaiblissement de sens particulièrement atroce

  Damiens, qui effleura Louis XV de son canif, fut le dernier écartelé. La Pompadour avait exigé "une vengeance exemplaire". Cela dura quatre heures. Qu'elle soit, pour cela, damnée. La famille de Damiens fut expulsée de France, et ceux qui portaient le même nom durent en changer "sous peine de la vie". Le bourreau de Damien fut également celui qui trancha la tête, plus tard, au roir Louis XVI et à la reine Marie-Antoinette... 

CI-DESSUS : "Un Maître d'Ewigen", par Anne Jalevski. 

1 commentaire:

Zed le Mutant a dit…

Intéressant...

Je m'intéresse pour ma part au symbolisme de la décapitation... la Méduse et Salomé, entre autres. Mais je n'ai jamais abouti à une synthèse que je puisse présenter.