14.1.16

Enfin !

Enfin ça bouge dans notre Europe écouillée : à la Westbahnhof de Vienne, près de laquelle j'ai habité en 80-82, des Afghans se sont fait sévèrement tabasser par la foule, spontanément, parce qu'ils voulaient voler en groupe des téléphones portables. Intervention directe de la police, qui a osé arrêter des Afghans. En Suède, on aurait arrêté les Suédois ! en vérité je vous le dit poil au vit, l'aventure est au coin de la rue, on va se casser la gueule, et certains discours, comme c'est curieux, commencent à se faire tout doux, tout doux (exemple : "Il est normal qu'arrivés aux frontières et se faisant refouler ils s'énervent un peu, les pauvres réfugiés". Bravo l'Autriche, bravo le Danemark, allez l'Allemagne, un peu de jus de testicules que diable...
Ca, c'est un cardinal. Peut-être de Carcassonne.

Aucun commentaire: