2.3.16

Viol et conséquences

    Le vrai gynécée, encombré de pelotes de laine et de chats pour jouer avec. Les chats s'appelaient Misti, Tigri et Pamounette. Ils dormaient avec l'un ou l'autre des enfants, parfois entre les jambes écartées des adultes, qui ce soir-là se passaient de baiser. Voyez comme les années passent ! A présent Georges revenait sur sa vie passée, son anus s'était resserré, cicatrisé, les médecins légistes seuls auraient pu soupçonner quelque chose, à supposer qu'on lui examinât le rectum. La vie est monotone et merveilleuse, et fait bien les choses.
    Finalement il ne se passe rien. On est heureux, malheureux, les bactéries vont et viennent, la boîte à six planches est là toute prête, il s'en fabrique à la chaîne dans les usines pour pauvres. Il existe même des cercueils en carton très solides, biodégradables. Toute sa vie s'était passée entre le cul et la mort. Il n'aurait su la résumer davantage. Il avait parcouru des contrées internes, avec une escapade en Grèce à 50 ans; une autre à Rome pour ses 60. A soixante-dix ans bientôt, sa santé ne lui permettrait sans doute jamais d'aller à Constantinople. Il ne rencontrerait plus jamais d'autres femmes, et qu'en aurait-il fait ?
    La sienne avait été prof de géographie à l'université de Caen. Il n'y a pas de sot métier. Il l'avait accompagnée à travers toute la France, pour examiner et photographier les strates plissées jurassiques et les calanques de Provence, mais ce n'étaient pas des voyages, plutôt des stages de documentation géologique. Et puis les vrais voyages, c'était à l'étranger. Trieste, Zagreb avant la guerre, Venise tout de même, trois fois dont une sous la neige. Il se plaignait à présent, mais il avait vu du pays. Le drame avait été de n'avoir pu écrire ou décrire tout cela : il s'arrêtait dès la première phrase, avec cet enfant qui se faisait agresser entre deux tasses.
    Il avait lu de Moravia Il conformista, qui devient agent fasciite sans pouvoir tuer son professeur de fac. L'assassinat se faisait dans un bois, après maints et maints coups de poignard. Il avait dégueulé en sortant du film, en plein caniveau, les gens se détournaient de lui et sa femme le soutenait par la taille. En ce temps-là, il y avait encore de grandes salles, comme encore aujourd'hui au Prado de Marseille. Mon Dieu comme il avait vu de pays. Mon Dieu comme son cul était large. Cicatrisé mais large. Il était inutile de chercher à comprendre. Les kilomètres, les innombrables pages d'innombrables livres...     Rien de bien sérieux. La rencontre de trois filles issues du ventre de son épouse, des grossesses en bombes à retardement, des génocides à la télévision avec photos floutées, des parents de victimes refusant les indemnités, non par dignité comme il l'avait d'abord espéré, mais parce que ce n'était pas assez cher : mon fils et mon vieil oncle sont morts, mais au moins que ça me rapporte. Il était écoeuré. Même un enculé méritait plus de respect.   

62 09 08
    Il semble que le néant s'invite un peu vite. Grande fatigue sitôt que je marche. Oeuvre peut être détruite par la grande Puissance Ordinatrice, tout aurait disparu dans un gurgite informatique. Je vais envoyer un courriel à Farid

Aucun commentaire: