17.5.16

Chers tas de nazes et néanmoins lecteurs

Chers tas de  nazes et néanmoins lecteurs, 

Je vous imbite à consulter "in libro veritas" où mes oeuoeuoeuvres figurent sous le pseudonyme bcollignon, bernard collignon, car de même que le masque de Le Pen masque Le Pen, de même collignon masque collignon (la ressemblance s'arrête là). Vous y trouverez des versions magnifiquement renouvelées du Chat de Combourg, du Petit Livres des grandes fêtes religieuses déjà parues au Bord de l'Eau, et Les enfants de Montserrat, autrefois Enfants de Monségur (on change de sanctuaire), ou comment transformer d'innocentes amours enfantines en sordides voyeurismes pédophiles. L'enfant, si l'on veut, c'est moi. 
Mais dans le roman, il est plus beau, plus intelligent, et le premier qui me dit que ce n'est pas difficile je lui fous mon poing sur la gueule, car j'ai bien mérité mon prix de bonne camaraderie. Attention, on ne rigole pas ! l'auteur se prend au sérieux ! "Johnny, quel est votre auteur préféré ? - Ah que... 1mètre 80". Si que vous voulez rigoler, vous lisez les Singes Verts du même Monsieur, revue gratuite ou bulletin (m'a rectifié Pollack), où Ma Personne assassine tout ce qui ne lui plaît pas. Voilà, c'est dit! 
Et comme vous avez été bien sages, voici une image de Corse, cong : 
Oui bon voilà, comme ça on ne se rend pas compte que c'est la Corse, mais le bateau est arrivé à la fin de la nuit dans le port d'Ajaccio. Et c'était, parole, magique...

Aucun commentaire: