24.1.18

CitationsT. 7

1995. Mais il arrive aussi que, pendant la veille, le pouvoir du rêve s'empare de nous avec la même violence, nous saisit et nous maîtrise ; et notre volonté n'a pas assez de force pour lui résister, et il semble que tout le tissu de notre existence se défasse, et qu'avec les mêmes fils nos espérances en tissent un autre plus brillant et plus étrange.
Gabriele d'ANNUNZIO
Le Feu – II – L'Empire du silence – Trad. G. Hérelle.

1996. Il pensait à une goutte de ce sang qui circulait à travers cette substance limitée par les contours communs et pourtant incommensurable comme l'univers. Il lui sembla qu'il n'y avait au monde qu'un seul temple : le corps humain.
id. ibid.

1997. Il y a dans chaque gare
Des gens qui croient au départ.

Il y a dans chaque port
Des gens munis d'un passeport.

Il y a sur chaque aérodrome
Des gens impatients d'arriver à Rome.

Mais que retient
Sur le quai,
Sur l'embarcadère
Ou sur l'aire
Le doigt distrait
Du destin...
Georges DECHERAT
Le Destin


1998. La seule lueur d'intelligence qui nous reste, à nous Intellectuels, (aïe mon tibia !) c'est qu'on s'en rend compte.
L.J. LAPLACE
Lecture à nous-mêmes du 30 – 7 – 1974

Août 1974

1999. Quand la fureur de la gloire nous prend, nous croyons que la conquête de l'art ressemble au siège d'une ville forte et que les fanfares et les clameurs accompagnent le courage dans l'assaut, tandis que rien ne vaut sinon l'œuvre qui croît dans le silence austère, rien ne vaut sinon l'obstination lente et indomptable, rien ne vaut sinon la dure et pure solitude ; rien ne vaut sinon l'entier abandon de l'esprit et de la chair à l'Idée que nous voulons faire vivre pour toujours au milieu des hommes comme une force dominatrice.
Gabriele d'ANNUNZIO
Le Feu – II – L'Empire du silence - Trad. G. Hérelle.

2000. Dans la tragi-comédie de notre vie actuelle, les accidents d'auto sont l'équivalent moderne du destin dans les tragédies grecques – subits, imprévisibles, foudroyants, image de toute fatalité, mais combien plus terrible, spectaculaire (s'il fallait la représenter) que celle des anciens héros mourant à coups d'épée.
Jacques LACARRIERE
Chemin faisant... - Du Morvan au Gévaudan –
Les Accidents d'auto et la fatalité moderne

2001. Et en ce jour plein de soleil où j'aborde le Gévaudan, jeme dis qu'en marchant ainsi, on ne recherche pas que des joies archaïques ou des heures privilégiées, on ne fait pas qu'errer dans le labyrinthe des chemins embrouillés qui nous ramèneraient à nous-même, mais qu'au contraire on découvre les autres et, avec eux, cette Ariane invisible qui nous attend au terme du chemin.
id. ibid. Marcher : être Prophète ?


2002. Ce qu'on appelle si pompeusement « le grand âge » vous fait vivre dans un climat de muflerie que chaque marque d'égards ne fait qu'accentuer : on vous apporte votre canne sans que vous l'ayez demandée, on vous offre le bras chaque fois que vous faites un pas, on ferme les fenêtres dès que vous apparaissez, on vous murmure « Attention, il y a une marche », comme si vous étiez aveugle, et on vous parle avec des airs faussement enjoués, comme si on savait que vous deviez mourir demain, et qu'on essayait de vous le cacher.
Romain GARY
Lady L. Ch. 1

2003. Autrefois on ne se préoccupait pas de l'argent : on en avait ou on faisait des dettes.
id. ibid.

2004. Tous les idéalistes dévorés par leurs chimères ont un goût presque désespéré pour les détails pratiques. Cela leur donne la satisfaction de pouvoir mordre sur le réel.
id. ibid. Ch. III

2005. « Glendale appartient à une classe condamnée dont le seul but dans la vie est ce qu'ils appellent l'égoïsme sacré. »
Annette soupira : elle ne connaissait rien de plus sacré.
id. ibid. Ch. VII

2006. Lady L. savait aujourd'hui qu'il y avait une contradiction entre ce qu'Armand lui enseignait et sa façon d'être, entre cette liberté absolue qu'il invoquait et son propre asservissement à une idée. Il y avait une contradiction même entre l'idée de la liberté absolue et un dévouement absolu à une idée. Il y avait une contradiction entre la liberté de l'homme dont il se réclamait et sa soumission totale à une pensée, une idéologie. Il lui semblait aujourd'hui que si l'homme devait être vraiment libre, il devait se comporter librement aussi avec ses idées, ne pas se laisser entraîner complètement par la logique, pas même par la vérité, laisser une marge humaine à toute chose, autour de toute pensée. Peut-être même fallait-il savoir s'élever au-dessus de ses idées, de ses
convictions, pour demeurer un homme libre. Plus une logique est rigoureuse et plus elle devient une prison, et la vie est faite de contradictions, de compromis, d'arrangements provisoires et les granads principes pouvaient aussi bien éclairer le monde que le brûler. La phrase favorite d'Armand : « Il faut aller jusqu'au bout » ne pouvait mener qu'au néant, son rêve de justice sociale absolu se réclamait d'une pureté que seul le vide total connaissait.
Romain GARY
Lady L. Ch. X

2007. Il suffit qu'une idée noble et généreuse atteigne à la démesure pour qu'elle devienne aussitôt étroitesse d'esprit.
id. ibid. Ch. XV

2008. Ou il faut, parce qu'on a osé parler, écrire, agir, DEVENIR totalement paria dans une société qu'on n'accepte pas, ou bien il faut se taire et s'intégrer sans rouspéter.
Mireille BARD
Lettre du 16 – 8 – 1967

2009. Il n'y a qu'une espèce valide de voyages, qui est la marche vers les hommes.
Paul NIZAN
Aden Arabie cité par Micheline Velluet – Lettre du 20 – 4 – 1968

2010. Crois et tu vivras ; la foi, suivant l'expression de saint Paul, étant la substance même des choses qui doivent être espérées.
VILLIERS DE L'ISLE-ADAM
Axël – 1e partie – Le Monde religieux – I - ...Et force-les d'entrer ! Sc. VI

2011. ...cette dignité de l'Espérance, sans laquelle l'humilité même n'a point de valeur parfaite...
id. ibid.





2012. Il n'est d'autre univers pour toi que la conception même qui s'en réfléchit au fond de tes pensées.
VILLIERS de L'ISLE-ADAM
Axël - 3e partie – Le monde occulte I Au seuil sc. 1

2013. Comprendre, c'est le reflet de créer.
id. ibid.

2014. Laissons les apôtres du Rire dans l'épaisseur. La vie, tous les jours, se charge de les bâtonner dans son châtiment.
id. ibid. 4e partie – Le monde passionnel – II – L'option suprême

2015. L'amour est comme une carrière : quand on est arrivé, faut-il encore refaire des stages, repartir de rien ?
Paul NIZAN
La conspiration - X Extraits d'un carnet noir

2016. Il tente de justifier ce qu'il entreprend plutôt que d'en chercher les motifs ou les conséquences réelles. Comme tout le monde.
id. ibid.

2017. L'amour, cette complicité de rire, d'érotisme, de secrets partagés, de passé et d'espoir, cette union pareille à un inceste permis, ce lien fort comme un lien venu de l'enfance et du sang.
id. ibid. IIe partie – Catherine ch. XX

2018. On peut tout supporter, sauf le regard d'un homme : c'est une espèce d'étoile fixe dont personne ne parvient longtemps à soutenir l'éclat.
id. ibid. IIIe partie – Serge – XXI
...pompé à LA ROCHEFOUCAULD ! (7-1-1986)...




2019. La plupart de ceux qui ont commencé tôt ont traversé une période de plusieurs années au cours de laquelle ils sont restés au même niveau, alors que celui qui s'y met énergiquement à un âge plus avancé ne doit pas traverser cette période.
Lettre de Vincent VAN GOGH à son frère Théo (1883)

2020. Ne crois pas que les morts soient morts,
Tant qu'il y a des vivants,
Les morts vivront, les morts vivront...
  • (chanson ?) citée par Vincent Van Gogh dans une lettre à son frère Théo du 20-4-1888

2021. Le scepticisme est peut-être le commencement de la sagesse ; mais, où commence la sagesse, finit l'art.
André GIDE
Nouveaux prétextes – De l'importance du public

2022. En composant, on ne sait bien ce qu'on voulait dire que lorsqu'on l'a dit. Le mot, en effet, est ce qui achève l'idée et lui donne l'existence. C'est par lui qu'elle vient au jour, in lucem prodit.
JOUBERT

2023. L'art naturaliste n'est pas plus vrai que l'art idéaliste. M. Zola ne voit pas l'homme et la nature avec plus de vérité que ne les voyait madame Sand. Il n'a pour les voir que ses yeux comme elle avait les siens. Le témoignage qu'il porte des choses n'est qu'un témoignage individuel. Il nous dit comment la nature vient se briser contre lui : ni plus ni moins ; mais il ne sait ce qu'est l'univers, ni s'il est. Naturalistes et idéalistes sont également les jouets de l'apparence ; ils sont, les uns et les autres, en proie au spectre de la caverne. C'est ainsi que Bacon appelait le principe de notre éternelle ignorance, de l'ignorance à laquelle notre condition d'homme nous condamne, murés que nous sommes en nous-mêmes comme dans un rocher, et solitaires, hallucinés, au milieu du monde.
Anatole FRANCE – La vie littéraire – 1e série - George Sand et l'idéalisme dans l'art
BERNARD COLLIGNON CITATIONS VII 7




2024. En réalité, le thème le plus banal peut fournir à l'artiste la matière d'un très grand sujet, s'il sait le faire vivre intensément, s'il sait lui faire traduire son émotion.
VLAMINCK

2025. Pour agir dans le monde, il faut mourir à soi-même... L'homme n'est pas ici-bas seulement pour être heureux, il n'y est même pas pour être simplement honnête. Il y est pour réaliser de grandes choses pour la société, pour arriver à la noblesse et dépasser la vulgarité où se traîne l'existence de presque tous les individus.
Ernest RENAN
cité par Vincent Van Gogh dans une lettre à son frère Théo adressée de Londres le 8 mai 1875.

Aucun commentaire: