Articles

Affichage des articles du septembre, 2006

NOUBROZI ("Mon père")

L E SINGE VERT DER GRÜNE AFFE Bernard Collignon 4 avenue Victoria, Impératrice Britannique 33700 Mérignac 570. Il entre dans son roman comme un croyant fait une retraite H. TROYAT “Grandes Gloires de la France” - “Flaubert” Le texte qui va suivre a déjà paru aux éditions du Bord de l'eau dans la revue n° 1 du même nom (“Le Bord de l'eau”) CE NUMERO CORRESPOND AU ROMAN AUTOBIOGRAPHIQUE INTITULE noubrozi. Mesdames, Messieurs les Jurés, Noubrozi était mon père et mon Instituteur. Trop père en classe, trop instituteur à la maison, est-ce pour m'avoir dans sa “classe unique” qu'il refusa toujours d'habiter la ville ? - Ta mère n'avait que son Certificat d'Etudes mais c'était une bonne ménagère, me répètera Noubrozi. Pourtant j'imagine mon père en victime. Dès l'enfance je dis : “Pauvre papa !” Il joue bien son rôle. Ma mère le persécute. Nous sommes un triangle où chacun se croit persécuté par les deux autre