Articles

Affichage des articles du mai, 2018

L'Anticasanova

Image
BERNARD C O L L I G N O N (FIER-CLOPORTE) L ' A N T I - C A S A N O V A Longtemps j'ai détesté les femmes. Je ne me couchais pas de bonne heure, et je lançais de longs jets de sperme entre les draps en maudissant père et mère. Les femmes fuyaient toutes à mon approche. Tout le contraire des plats froids de Philippe S., qui les tombe toutes, et sarcastise sur leur « chiennerie » et leurs « collages » ; pas question pour moi de cracher dans la soupe, vu que j'en ai eu si peu. Je traiterai donc de ce que je ne connais pas, ou si peu. Quant aux rabâchages sur l'infériorité, la supériorité ou non de la couille sur l'ovaire ou vice versa, de leur égalité, complémentarité ou autres ; sur la question de savoir si la femme occupe bien dans la vie sociale ou professionnelle la place qu'elle mérite ; sur l

Blockhaus B

Image
C O L L I G N O N B L O C K H A U S B « Cette pluie m’emprisonne. Je ne peux plus atteindre les arbres. » Il y a son nom sur l’enveloppe. « ...la prairie s’est détrempée jusqu’au centre de la terre... » Les oiseaux croassent de toutes leurs forces. Il pleut depuis le premier du mois. « Si j’avais de bonnes bottes, je pourrais remettre la lettre : c’est le même nom, mais ce n’est pas moi . » S’il traverse la prairie – le champ de boue, le cloaque – il deviendra une masse informe. Au mieux le vent l’encroûtera. Et puis, de l’autre côté des arbres, il y a le Fleuve. « Celui qui porte mon nom a besoin de cette lettre. Plus que moi. La lettre, à moi-même, n’apportera que des tourments . » Il habite loin, loin, au sec, dans son dos : Form á n Tikhonovitch Biédrinine Blockhaus B « Je ne suis pas cet homme. » Les corbea

LE SINGE VERT 06

CHAPITRE UNIQUE COLLIGNON HARDT VANDEKEEN LE SINGE VERT DER GRÜNE AFFE T O M E V I « Q UI EST-CE QUI VA VOULOIR ACHETER ÇA ? » 60 - 3 696. Bientôt ce serait fini. Mais quand il se demandait : pourquoi au juste meurs-tu ? Il ne trouvait pas de réponse. Arthur Koestler “Le Zéro et l'Infini” La Fiction grammaticale – II ...Devisant un jour avec un de mes amis, lequel s'était délecté d'un de ces ouvrages dont je suis l'auteur de renommée universelle, j'eus l'écarquillante surprise de l'entendre proférer, en toute innocence : Mais qui est-ce qui va vouloir acheter ça ? Tel quel. D'accord il s'est repris. L'air “second degré”, ironique, consterné. Mais tout de même, il l'avait dit. Même si j'ai appris par la suite qu'il sortait d'un entretien privé avec un artiste obsédé par son propre rendement. Ça lui avait échappé. Comme ça. Brut d