Articles

Affichage des articles du mars, 2018

Singe vert n° 30 Féminisme

Image
COLLIGNON HARDT VANDEKEEN LE SINGE VERT TOME III PRENDS LE FEMINISME ET TORDS-LUI LE COU 30 – 3 Avertissement Ce numéro contient des affirmations parfaitement démentes, des cris de haine ignobles et pitoyables, et ne doit être considéré que comme un documentaire sur ce que le délire peut produire chez un détraqué. Comme le dit Molière en marge de son "Tartuffe", "C'est un scélérat qui parle". Il n'y a là nul appel au meurtre ni au viol, moi je suis un père de famille bien pépère et je ne veux pas d'emmerdes. A bon entendeur, salut. PRENDS LE FEMINISME ET TORDS-LUI LE COU Entendons-nous bien : je suis féministe. Entendons-nous mieux : je suis misogyne, résolument, définitivement misogyne. Féministe, car vigoureux partisan de la liberté de conception et d'anticonception, de l'avortement libre et gratuit, du droit absolu à toutes les formes de sex

Zohar Sidoniensis

Image
ZOHAR SIDONIENSIS DEUXI È ME PARTIE 1 R. 82 FONDU DANS LE 78 . R. 83 mot n° 4, visurus REPASSONS AU C. VII, sur AVITUS Voici enfin le premier panégyrique, celui d'Avitus, où Sidoine reluit encore de sève fraîche. C'est de loin notre CARMEN préféré, celui que nous avions failli étudier tout d'abord, privilégiant l'ordre chronologique au politique. Ô Phébus, toi qui vas voir enfin dans ta course - « visurus in orbe » - un homme que tu puisses souffrir comme ton égal, garde tes rayons pour le ciel ; Avitus suffit à la terre. Y avait-il de l'humour dans l'assemblée ? Non, juste des sourires de connaisseurs, envers celui qui tentait de raviver un genre si usé. Je voudrais entendre sa voix, savoir s'il déclamait à la Rachel, à la Guillaume Apollinaire, s'il était clair, cuivré, s'il y avait du vent, des nuages, ce 1 er janvier 456, à Rome ; le consul élu en juillet prenait ses fonctions le premier janvier, et donnait son

Feuillèdge

Image
COLLIGNON DESCRIPTIONS FEUILLAGES 65 03 07 1 « Feuillage » en anglais se dit « feuillèdge ». Comment voulez-vous prendre cette langue au sérieux ? Cette photo argentique fut prise fin 63 début 64 n. s. C’était, et c’est toujours, chez moi ; cependant, Madou, je suis, as-tu dit, trop narcissique, aussi vais-je – que dis-je : « allons-nous » ! procéder à sa description objective. Autant que faire se peut. Se distinguent trois vagues masses verticales : une de ciel majoritairement bleu pâle, avec un pan de mur bien sombre. Au centre, un feuillèdge vert clair où se parsèment des feuilles relativement individualisées. À droite enfin, un tiers sombre, à contre-jour, structuré par un tronc zigzagant. Les troncs d’arbres, minces et vigoureux, se disposent comme suit : trois gros rameaux parallèles, obliques, selon un angle de 45° partant de gauche à droite. On en aperçoit un quatrième, plus mince, au second plan, qui se rabaisse en plein-cintre en