Articles

Affichage des articles du mars, 2013

Papa maman grand-père et moi

Image
51 SUITE DES EPREUVES Assassins, assassins... (141) Je vous parle d'un temps qui vous semble aussi révolu que la cour vue par Saint-Simon, le vrai, le Duc : cocufiage avec fruit (142). Mais cour misérable, cour de ferme plutôt que royale... Alcmène idolâtra son père à proportion du mal qu'il lui avait causé. C'est lui qui l'a coupée de sa propre mère. : jamais de pardon. Tu ne reverras plus ta mère ! Ma mère ne l'a plus revue ; fille de femme adultère, fille de répudiée. D'un coup, et sans interruption, de huit à seize ans. Cette année-là sa mère Delphine mourut, d'une crise d'urémie ; on ne soignait donc rien de ce temps-là ? Trente-huit ans. Elle souffrit tant pour mourir qu'elle tordit les barreaux du lit de la force de ses seuls pieds. Une mort à la Zola (143) ...Et Gaston-Dragon dit, et ce fut sa seule épitaphe, le seul véritable oracle : « Elle est morte par où elle a péché. » « Comme si une crised'urémie avait un rapport avec ces

Châteaux fantastiques

Image
Hommage est ainsi rendu à tous ceux qui d'un bout à l'autre de la France ont su rendre vie avec acharnement à tous ces témoins muets de notre histoire. Hommage à l'ancienne France également; celle d'avant la Marseillaise, celle des seigneurs turbulents qui virent souvent leurs demeures orgueilleuses mises à bas par le pouvoir central, qui s'appelait souvent Richelieu. Et la série eût pu se poursuivre ainsi longtemps, n'eût été la volonté d'Henri-Paul Eydoux de mettre un terme à une entreprise qui n'eût jamais connu de fin. Peut-être sentait-il quant à lui une lassitude qu'il n'est pas parvenu à nous faire ressentir à travers ces cinq volumes dont je vous ai mentionné les dix-huit ultimes châteaux. Il y en a en tout quatre-vingt treize, dont 79 en France, et certains au Liban, où nos chevaliers du Moyen Age ont réussi une implantation de plus de cent cinquante ans, au temps des croisades. Pour vous donner une idée de la richesse des aperçus qui s