Articles

Affichage des articles du mai, 2013

Extrait de Marien Defalvard

Image
Quelle atroce nostalgie à ressentir, avec toutes ses souffrances masochistes ! Jamais. Jamais. Pour Defalvard, prière de sentir, indiscret lecteur, derrière toute cette poussière exhibitionnistes, le second degré toujours prêt, toujours sourdant, juste sous les lignes, le remâchage bien-aimé de ses nostalgie amères comme du cérumen -vous avez déjà goûté ? Bref : « Longtemps, j'ai tenu Sacierges pour un lagon de sensualité ; » - qu'est-ce que je disais : pouaaaah.... « sensualité tactile, visuelle, gustative ; sens éveillés un par un au cas par cas de la demande, réveillés plutôt, comme d'un sommeil de mille ans, comme d'une hibernation. Car quel contraste, quel bouleversement, quel transport bizarre et inacoutumé, quand à Saclay le ciel nous couvrait, » - le bourg où habitait la famille en temps ordinaire - « sombre et lisse comme l'essence, pas d'aération, comme des voûtes ogivales. Et les mouvements des nuages, parsemés, tentaculaires. « Souvent, à cette ép