GYGES

C O L L I G N O N G Y G È S Sujet tiré d’H érodote par COLLIGNON Bernard (Camemberts, prêt-à-porter) PERSONNAGES CANDAULE - roi de Lydie TYDO - reine de Lydie GYGÈS - favori du roi, conseiller de la reine XYPHOS - conspirateur, ami deGygès LYGDIA - servante de Tydo COURTISANS N°
1 - Scatophagos N° 2 - Phallokratès N° 3 - Pompattyphus N° 4 - Trichomonas ELBATÈS - ennemi mortel de Gygès La scène représente, côté jardin, un portique, d’où descendent trois marches. Un plan incliné, large, figure une large rampe de faible hauteur, terminée par une pierre angulaire figurant un échiquier. Au lever du rideau, XYPHOS et GYGÈS jouent aux échecs sur cette pierre d’angle. GYGÈS va déplacer une pièce. XYPHOS l’arrête d’un geste : Pas ça. Ton cavalier est en prise. GYGÈS hésite, remet sa pièce en place. XYPHOS Pourquoi n’avances-tu pas ce fou ? ...tu prends ma reine, et je suis presque mat. (1) GYGÈS Je te vois venir : juste après, tu descends ta tour, et c’est moi qui suis mat. (Silence concentré) (À lui-même :) Dois-je déplacer ce cavalier ? Hein ? XYPHOS Hmmmm... GYGÈS, avec résolution : Je le déplace… (Silence. Xiphos avance la main)Tiens ! Ah non ! Non ! je le laisse où il est. (Il replace le cavalier) Et pourtant… (Xiphos montre des signes d’impatience. Gygès reprend le cavalier, le laisse en suspens, puis le repose) (Pris d’une illumination subite) Tiens ! J’avance le fou, je prends la reine, et ton roi est presque mat ! XYPHOS Mais si je descends ma tour ? GYGÈS Pas du tout ! Où vas-tu chercher cela ? (Il joue) Je prends la reine… (Il insiste lourdement) Je prends la reine… (Xiphos déplace une pièce avec fatalisme) (Hilare) Le roi est mat ! qu’est-ce que tu dis de ça ? XYPHOS Ailleurs se tourne mon esprit est tourné ailleurs… GYGÈS, l’interrompt : Moi, je suis toujours tout à ce que je fais… XYPHOS Je songeais à notre affaire… Ne devrions-nous pas soudoyer Ogdoas ? GYGÈS Ce démagogue, ce sac à vin ? Il gâcherai tout. Qu’il reste dans son trou. XYPHOS Ogdoas, c’est le peuple, donc, toute la garnison. Il a vingt mille hommes, à nous tous dévoués. GYGÈS Dis plutôt à toi, oui… XYPHOS se lève, solennel Que le ciel… GYGÈS C’est à lui de tenir de tels serments… XYPHOS Le roi se l’est attaché à coups de millions. Mais (il se penche, jette un regard circulaire) – si tu lui donnes le gouvernement de Bithynie (2), il te suivra, toi. GYGÈS Et ensuite, comment se débarrasser de lui ? ...Et puis il est énorme. Il marche comme ça. (GYGÈS se lève et l’imite grotesquement) XYPHOS Tu es trop seul Gygès. Tu ne connais pas la cour. Malgré ce que tu crois, tu te trouves aussi isolé que le jour de ton arrivée. GYGÈS Je gagnerai le peuple. J’octroierai vingt talents par tête. XYPHOS Vingt talents ! Où les prendras-tu ? GYGÈS Dix, alors. Mais sera-ce suffisant ? XYPHOS Je pense bien ! GYGÈS Ne vaudrait-il pas mieux quinze talents , XYPHOS Et la garnison, comment la garderas-tu ? Tout le trésor n’y suffirait pas. Si tu commences comme ça, tu ne pourras plus t’arrêter. GYGÈS Laisse-moi réfléchir… J’ai une idée : soudoyons Ogdoas. Je lui offre les revenus de Bithynie, car si nous le tenions à l’écart du complot… (geste circulaire)…il ameuterait le peuple contre nous. XYPHOS Mais comment se débarrasser de lui ? Et puis il est énorme ! Et il marche… GYGÈS l’interrompt Quand cesseras-tu de me contrarier ? Qui commande à la fin ? XYPHOS, effrayé Chut… Chut… GYGÈS Nous pouvons agir dès demain. XYPHOS Je t’apporte mille hommes et toute la cavalerie. GYGÈS, se ravisant Attends… Ne pourrions-nous repousser cette échéance ? (XYPHOS reste dans l’expectative) Et puis non… Hier – hm, demain… soir… cours avertir Ogdoas. (XYPHOS va pour se retirer, quand apparaissent LE ROI et sa suite) SCÈNE II GYGÈS, XYPHOS, LE ROI, SUITE LE ROI est couvert de bagues et de bijoux. Il porte une longue robe à l’orientale. Autour de lui, quatre courtisans. Il descend majestueusement les marches. Devant lui, COURTISAN N°1 (SKATOPHAGOS), balaie la poussière d’une main, la recueille de l’autre et l’avale avec empressement. À côté du ROI, COURTISAN N°2 (PHALLOKRATÈS), agité de tics, avec des gestes précieux, époussette sans cesse le vêtement du ROI et le rajuste. Derrière, POMPATYPHUS et TRICHONOMAS se poussent à qui sera le plus possible en contact avec le ROI. Ils sourient et redoublent de courbettes quand le ROI les regarde, mais sitôt qu’il détourne les yeux, ils s’envoient des reards furibonds, se marchent sur les pieds, se donnent des coups de coude, se bousculent, se pincent, etc. POMPATYPHUS imite ou esquisse tous les gestes du ROI, essayant même de les anticiper ; se trompant quelquefois.TRICHONOMAS essaie de voir ce qui va sortir de sa bouche, empressé, l’oreille tendue, et se retourne vers les autres en approuvant frénétiquement de la tête. Ce jeu doi se prolonger pendant toute la scène, sauf indications contraires. CANDAULE, écartant les bras -POMPATYPHUS même jeu Ah, Xiphos, et toi, Gygès, que je suis aise (3) de vous voir en ce lieu. TRICHONOMAS , en écho …en ce lieu/ POMPATYPHUS, bouffonnant Oh oui alors ! SKATOPHAGOS, toujours à quatre pattes, agite frénétiquement la tête, XYPHOS s’incline profondément, GYGÈS légèrement tout en gardant sa dignité. XYPHOS Majesté… GYGÈS Divinité… SKATOPHAGÈS fixe Gygès d’un air courroucé parce qu’il ne s’incline pas suffisamment CANDAULE distribue un sourire à celui-ci, une caresse à celui-là, se laisse toucher, mais d’un air parfaitement détaché ...Tous conviennent en ce palais que, de dépit, les géraniums se flétrissent aux pieds de la reine. TRICHONOMAS …de la Reine. TOUS C’est juste, Sire… Aphrodite elle-même… Hélène… Europe (4)… Narcisse (5)… GYGÈS Nous en convenons aussi, Divinité. Nous en parlions justement… TOUS Aaaah… Aaaah… (mines diverses d’extase ; SCATOPHAGOS doit outrer tous les mouvements des autres). CAND AULE Eh bien, qu’en dites-vous ? POMPATYPHUS …vous ? Airs interrogatifs de tous. SCATOPHAGOS, soupçonneux, est prêt à sauter sur XIPHOS et GYGÈS ; PHALLOKRATOS suspend son époussetage. XIPHOS et GYGÈS, extatiques Ah, Divinité… XIPHOS, seul Cythérée (6) en personne… Les visages se détendent. N°3 (POMPATYPHUS) envoie des baisers à Gygès. N° 1 (SCATOPHAGOS) baise ses pieds et revient à quatre pattes aux pieds du roi CANDAULE N° 3 (POMPATHPHUS) Ce regard, Divinité… (N° 1 (SCATOPHAGOS) désigne ses yeux, qu’il a écarquillés) N° 4 (TRICHONOMAS) en écho Ah, ce regard… (XIPHOS porte la main à ses yeux) N° 2 (PHALLOKRATÈS) Et sa chevelure ? (aux autres, péremptoire) Vous avez vu sa chevelure ? N° 4 (POMPATYPHUS) en écho ...sa chevelure ? (N°1 (SKATOPHAGOS) mime une haute coiffure très compliquée, ou imite une coquette se peignant) N° 3 (POMPATYPHUS) d’un ton pâmé Sur ses lèvres embaumées… (N° 2 (PHALLOKRATÈS) mime une coquette se mettant du rouge (GYGÈS écœuré) N° 1 (SCATOPHAGOS) envoie sur le roi CANDAULE un nuage de poudre parfumée) CANDAULE À toute heure, pour moi seul, tant de joyaux : ne suis-je pas le plus favorisé du royaume ? TOUS, enthousiastes Oh si ! si Majesté, si Sire… N° 4 (TRICHONOMAS) Sissire, sissire, sissire… N° 1 (SCATOPHAGOS) manque se décrocher la tête N° 3 ( POMPATYPHUS) ...du monde, Sire… N° 2 (PHALLOKRATÈS) ...de toute la terre entière, Sire… N° 1, SCATOPHAGOS Et de la lune… CANDAULE au N°3 (POMPATYPHUS) En attendant, on n’entend pas ses seins grelotter sur ses cuisses, comme la tienne… (Tous rient) N° 3 (POMPATYPHUS) la main sur la poitrine Mais, Divinité… (il rit très jaune) CANDAULE au N° 4 (TRICHONOMAS) Ni cette verrue si mal placée… N°4 (TRICHONOMAS) cesse de rire d’un coup Mais… Mais… (N° 3 (POMPATYPHUS) d’un seul coup explosé de rire) CANDAULE au N° 2 (PHALLOKRATÈS) Et ta Myrto, Phallokratès, pleure-t-elle toujours sur sa toison… occipitale ? (N° 2 (PHALLOKRATÈS) rit très, très jaune) CANDAULE reprend son air faussement rêveur ...Et ses pyges ? Vous avez vu ses pyges ? N° 1 (SCATOPHAGOS) à quatre pattes, à XIPHOS et GYGÈS) Ça vient du grec, ça… TOUS, presque en même temps Ses… ah oui ! ses py… parfaitement ! N° 3 (POMPATYPHUS) Ah oui, ses pyges ! N° 2 (PHALLOKRATÈS) admiratif, mais méfiant Mes dieux !…Mes Dieux !… CANDAULE, soudain sévère Et qu’en savez-vous, pour évoquer ainsi les fesses de la Reine ? TOUS (N° 2 (PHALLOKRATÈS) envoyant au ROI des nuages de poudre que celui-ci tente d’éviter) – se chevauchant mais distinctement COLLIGNON GYGÈS 3

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Singe Vert tome 1

Gaston-Dragon

Gygès